Nomenclatures & sources

Nomenclatures

Secteurs d’activité

La nomenclature utilisée pour présenter les données sur le secteur d’activité de l’établissement employeur est la nomenclature agrégée (NA, 2008), en 38 postes.

CodeIntitulé NA38
AZ Agriculture, sylviculture et pêche
BZ Industries extractives
CA Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac
CB Fabrication de textiles, industries de l’habillement, industrie du cuir et de la chaussure
CC Travail du bois, industries du papier et imprimerie
CD Cokéfaction et raffinage
CE Industrie chimique
CF Industrie pharmaceutique
CG Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique ainsi que d’autres produits minéraux non métalliques
CH Métallurgie et fabrication de produits métalliques à l’exception des machines et des équipements
CI Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques
CJ Fabrication d’équipements électriques
CK Fabrication de machines et équipements n.c.a.
CL Fabrication de matériels de transport
CM Autres industries manufacturières ; réparation et installation de machines et d’équipements
DZ Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné
EZ Production et distribution d’eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution
FZ Construction
GZ Commerce ; réparation d’automobiles et de motocycles
HZ Transports et entreposage
IZ Hébergement et restauration
JA Édition, audiovisuel et diffusion
JB Télécommunications
JC Activités informatiques et services d’information
KZ Activités financières et d’assurance
LZ Activités immobilières
MA Activités juridiques, comptables, de gestion, d’architecture, d’ingénierie, de contrôle et d’analyses techniques
MB Recherche-développement scientifique
MC Autres activités spécialisées, scientifiques et techniques
NZ Activités de services administratifs et de soutien (dont : activités des agences de travail temporaire (intérim) ; activités des agences de voyage ; activités de sécurité privée ; nettoyage des bâtiments ; services d’aménagement paysager ; activités de centres d’appels)
OZ Administration publique
PZ Enseignement
QA Activités pour la santé humaine
QB Hébergement médico-social et social et action sociale sans hébergement
RZ Arts, spectacles et activités récréatives
SZ Autres activités de services

Les deux secteurs suivants ne sont pas retenus du fait de leur faible effectif :

TZ Activités des ménages en tant qu’employeurs ; activités indifférenciées des ménages en tant que producteurs de biens et services pour usage propre
UZ Activités extraterritoriales

Métiers

Familles professionnelles (FAP)

La nomenclature des familles professionnelles (FAP, version 2009) a été élaborée par le ministère en charge du Travail. Les FAP regroupent les professions qui font appel à des compétences communes sur la base de "gestes professionnels" proches. Elles permettent d’étudier conjointement l’emploi et le marché du travail à travers un même référentiel de métiers.
Cette nomenclature rapproche le Répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME), utilisé par France Travail pour classer les offres et les métiers recherchés par les demandeurs d’emploi, des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS), nomenclature utilisée par l’Insee dans ses enquêtes. Elle comporte 22 domaines professionnels qui se décomposent en 87 familles professionnelles regroupées et 225 familles professionnelles détaillées.
Les principaux métiers indiqués dans cet outil correspondent à la nomenclature des familles professionnelles détaillées en 225 postes.

Professions et catégories socioprofessionnelles (PCS)

La nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS-2003) repose sur la distinction du statut et de la catégorie socioprofessionnelle ; il s’agit d’apprécier la profession des personnes à des fins d’études économiques et sociales. La PCS comporte quatre niveaux d’agrégation emboîtés. Au niveau le plus fin, un poste de la nomenclature PCS correspond à une profession, décrite par un code à 4 positions comportant trois chiffres et une lettre. Au niveau le plus agrégé se trouvent les groupes socioprofessionnels : 6 postes, correspondant au premier chiffre de la PCS.
Dans cet outil, la PCS est utilisée à un niveau d’agrégation large (niveau 1) en 6 postes.

CodeLibellé
1 Agriculteurs
2 Artisans, commerçants et chefs d’entreprises
3 Cadres et professions intellectuelles supérieures
4 Professions intermédiaires
5 Employés
6 Ouvriers

Niveaux de formation

Les niveaux de formation correspondent aux catégories de certifications suivantes :

  • CAP-BEP :
    • CAP, BEP ou diplôme de niveau équivalent.
  • Bac :
    • Baccalauréat (général, technologique ou professionnel), brevet supérieur, capacité en droit, DAEU, ESEU, brevet professionnel, de technicien ou d’enseignement, diplôme équivalent.
  • Bac + 2 :
    • BTS, DUT, DEUG, Deust ;
    • Diplôme de la santé ou du social de niveau bac + 2, diplôme équivalent.
  • Bac + 3 et plus :
    • Licence, licence professionnelle, maîtrise, diplôme équivalent de niveau bac + 3 ou bac + 4.
    • Master, DEA, DESS, diplôme de grande école de niveau bac + 5, doctorat de santé.
    • Doctorat de recherche (hors santé).

Les non-diplômés
Il s’agit de personnes qui ne possèdent aucun diplôme (pas de scolarité ou scolarité achevée avant la fin de l’école primaire ; scolarité suivie jusqu’à la fin de l’école primaire ou achevée avant la fin du collège ; scolarité jusqu’à la fin du collège ou au-delà) ; ainsi que de personnes titulaires du certificat d’études primaires (CEP) ou du BEPC (brevet élémentaire, brevet des collèges...).
Cela ne signifie pas que ces personnes sont sans qualification professionnelle. Certaines ont pu continuer leurs études au-delà du collège sans pour autant obtenir un diplôme du second cycle. D’autres peuvent avoir acquis les compétences nécessaires pour exercer leur métier dans le cadre de formations non diplômantes ou par l’expérience.

Dans cet outil, les données sur les niveaux de diplômes des actifs en emploi sont issues du recensement de la population (RP). Elles font référence au diplôme de niveau le plus élevé que les individus ont déclaré posséder.

Zones d’emploi

La zone d’emploi constitue un territoire à l’intérieur duquel la plupart des actifs résident et travaillent. Il s’agit de l’espace le plus pertinent pour étudier le fonctionnement du marché du travail et pour adapter localement les politiques de l’emploi. Le nouveau zonage effectué par l’Insee et la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) partage la France en 306 zones d’emploi contre 318 pour le précédent zonage datant de 2010. Il mobilise une nouvelle méthode dans un souci d’harmonisation et de comparaison européennes.

La région Provence - Alpes - Côte d’Azur compte désormais 22 zones d’emploi (18 dans le précédent zonage), dont quatre transrégionales (Avignon, Arles, Bollène-Pierrelatte et Valréas).
Dans cet outil, pour les zones transrégionales, seules les données des communes de la région Provence - Alpes - Côte d’Azur sont prises en compte.

Sources

Fichier localisé des rémunérations et de l’emploi salarié (Flores)

Le dispositif Flores, conçu par l’Insee, couvre les établissements ayant employé au moins un salarié pendant l’année, en France hors Mayotte. Les données mises à disposition sont par ailleurs restreintes aux établissements actifs en fin d’année (dernière semaine de décembre), ce qui exclut les établissements qui ont cessé leur activité en cours d’année.

L’effectif salarié en fin d’année correspond au nombre de postes présents la dernière semaine de décembre dans l’établissement employeur. L’effectif en fin d’année de certains établissements peut donc être nul, si le ou les personnes salariées pendant l’année n’étaient plus en emploi fin décembre.

Flores couvre l’ensemble de l’emploi salarié, quel que soit le secteur d’activité et le type d’employeur (public ou privé, y compris les particuliers employeurs). Sont exclus du champ les établissements relevant du ministère des Armées (personnels militaires comme civils).

Source : Insee – Flores 2021 – Traitement Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d’Azur.

Répertoire des entreprises et des établissements (REE)

Le Répertoire des entreprises et des établissements (REE), géré par l’Insee, est le système d’information pour la diffusion et l’étude de la démographie des entreprises et des établissements. Il est constitué d’unités légales immatriculées au répertoire Sirene (Système informatique pour le répertoire des entreprises et de leurs établissements) qui gère un identifiant unique attribué aux personnes morales et physiques (numéro Siren), ainsi qu’à chacun de leurs établissements (numéro Siret).

Dans cet outil, le choix a été fait de travailler à l’échelle de l’établissement, unité de production où est effectivement exercée l’activité. Il peut dépendre d’une entreprise, unité juridique, qui peut comprendre d’autres établissements (ayant des noms différents).

Le nombre total d’établissements correspond au stock d’établissements en activité au 31 décembre et porte sur les données définitives. Le champ des stocks définitifs a été défini de manière à être le plus large possible. Il couvre, pour les unités légales comme pour les établissements : le champ marchand non agricole, le secteur agricole et le champ non marchand, en excluant uniquement les unités sans réalité économique ou appartenant à des populations pour lesquelles la qualité du dénombrement serait insuffisante.

La liste des principaux établissements employeurs portent sur les établissements actifs au 31 décembre, ayant eu au moins 50 salariés dans l’année 2020. Les établissements dont la tranche d’effectifs salariés n’est pas renseignée sont exclus. Il s’agit principalement des établissements récents (créés il y a moins de trois ans).

Source : Insee – REE-Sirene au 31.12.2020 (pour le stock d’établissements actifs) – Traitement Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d’Azur.
Source : Insee – Sirene, données extraites en juillet 2023 (pour la liste des établissements employeurs) – Traitement Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d’Azur.

Estimations d’emploi localisées (Estel)

Les estimations annuelles d’emploi sont issues de la synthèse de sources administratives. Elles permettent de comptabiliser le nombre de personnes en emploi durant la dernière semaine de l’année.
Elles couvrent l’emploi total (salarié et non salarié), sur l’ensemble des secteurs d’activité. Cependant, à l’échelon régional, au niveau de nomenclature NA 38, seules les données pour les salariés sont disponibles. Dans cet outil, les données d’évolution de l’emploi portent donc uniquement sur les salariés.

Source : Insee – Estel 2020, données définitives – Traitement Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d’Azur.

Base Tous salariés

La Base Tous salariés (BTS), extraite de la Déclaration sociale nominative (DSN), se substitue à la Déclaration annuelle des données sociales (DADS). C’est une formalité déclarative que doit accomplir toute entreprise employant des salariés, en application du Code de la Sécurité Sociale et du Code Général des Impôts.
La Base Tous salariés permet comme les DADS d’effectuer l’analyse des emplois et des salaires selon la nature de l’emploi (durée, condition d’emploi, qualification, rémunération…), les caractéristiques du salarié (sexe, âge, département de résidence) et de l’établissement employeur (secteur d’activité, lieu d’implantation, taille…).

Dans cet outil, les données sur les salaires concernent l’ensemble des postes de l’emploi public, privé et particuliers employeurs (annexes et non annexes) au cours de l’année, hors stagiaires et apprentis. Les données affichées correspondent au salaire mensuel net médian, en équivalent temps plein (ETP).

Source : Insee – Base Tous salariés, millésime 2021 – Traitement Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d’Azur.

Recensement de la population (RP)

Le recensement de la population (RP), réalisé par l’Insee, a pour objectifs le dénombrement des logements et de la population résidant en France et la connaissance de leurs principales caractéristiques : sexe, âge, activité, professions exercées, caractéristiques des ménages, taille et type de logement, modes de transport, déplacements quotidiens. Depuis janvier 2004, il s’agit d’enquêtes de recensement annuelles.
Dans cet outil, les données du RP concernent la population active occupée ("actifs en emploi"), qui comprend les personnes déclarant être dans l’une des situations suivantes :

  • exercer une profession (salariée ou non), même à temps partiel ;
  • aider une personne dans son travail (même sans rémunération) ;
  • être apprenti, stagiaire rémunéré ;
  • être chômeur tout en exerçant une activité réduite ;
  • être étudiant ou retraité mais occupant un emploi.

Dans le recensement, les personnes actives ayant un emploi peuvent être comptabilisées à leur lieu de résidence ou à leur lieu de travail. Dans cet outil, les données sont exploitées au lieu de résidence.

Source : Insee – RP 2018-2022, millésimé 2020 (au lieu de résidence) – Traitement Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d’Azur.

Métiers en tension

La Dares et France Travail (ex-Pôle emploi) ont élaboré en 2021 un nouveau dispositif de mesure des tensions sur le marché du travail. Ce dispositif porte sur l’ensemble des offres diffusées en ligne et remplace le précédent indicateur, interrompu en 2017, qui s’appuyait sur les seules offres collectées par France Travail. L’approche rénovée des tensions se fonde désormais sur un indicateur synthétique prenant en compte trois notions : les difficultés de recrutement anticipées par les employeurs, le rapport entre offres et demandes d’emploi, et la facilité des demandeurs d’emploi à retrouver un emploi.

Dans cet outil, à la rubrique sur les principaux métiers exercés, le picto (un nuage/éclair) indique que le métier est en tension (forte ou élevée) en région.

Source : Dares, France Travail – Métiers en tension en 2021 – Traitement Carif-Oref Provence - Alpes - Côte d’Azur.